Le SSUM condamne l’arrestation de ses collègues sous des lois draconiennes

L’Union des Étudiants Socialistes du Manipur (SSUM) a fermement condamné l’arrestation de ses camarades du CMS (Chaitanya Mahila Sangam) et de Bhavani de l’ABMS (Amarula Badhumitrula Sangam) par la loi draconienne UAPA (Unlawful Activities Prevention Act, Loi de Prévention des Activités Illégales).

Une déclaration signée par Bushan Longjam indique que le 22 décembre 2018, Annapoorna et Anusha du CMS (Chaitanya Mahila Sangam) et Bhavani de ABMS (Amarula Badhumitrula Sangam) ont été enlevés de leur maison à Hyderabad pendant la nuit.

Pendant près de 30 heures, leurs coordonnées n’ont pas été divulgués aux membres de la famille et ont été communiqués le 23-12-2018 devant le juge.

Après cela, ils ont été envoyés à la prison centrale de Visakhapatnam en vertu de la loi draconienne UAPA.

La police a raconté qu’ils avaient été arrêtés dans une zone forestière de l’agence Visakhapatnam et qu’ils étaient armés.

En plus d’eux, les forces de l’État incluaient également quatre autres camarades de Chaitanya Mahila Sangam (CMS), à savoir Devandra, Rajeswari, Swapna et Lakshmi Prasanna dans le même FIR (First Information Report), ainsi que quelques camarades de différentes organisations.

Leurs activités ont toutes été décrites comme des activités NAXALS URBAINES.

Chaitanya Mahila Sangam (CMS) a récemment aidé activement les victimes touchées par le cyclone Tilti.

Lesquels ont été jugés et emprisonnés par la police.

Les gouvernements de l’Andhra Pradesh et du Telangana abusent de la loi UAPA en réservant des procès aux militants du mouvement populaire démocratique.

Chaitanya Mahila Sangam (CMS) a également mené une campagne très active avec un slogan pour interroger les représentants électoraux venant voter à Telangana.

Depuis trois ans, le gouvernement de l’Andhra Pradesh fait de la propagande en qualifiant Chaitanya Mahila Sangam (CMS) d’organisation frontale maoïste.

L’État a collé des affiches au nom de VIDYARTHI CHAITANYA SANGAM (une organisation destinée à améliorer la conscience des étudiants).

C’est une organisation parrainée par l’État, qui a utilisé les photos de nos camarades de Chaitanya Mahila Sangam (CMS) actifs dans les zones locales et la terminologie utilisée dans l’affiche est que, les camarades du CMS viennent dans les collèges et recrutent des étudiants innocents pour le Parti maoïste.

Chaitanya Mahila Sangam (CMS) est une organisation de 23 ans qui œuvre pour l’élèvement et la libération des femmes.

Elle a également lutté contre toutes les formes de violence à l’égard des femmes.

Mais elle a été confronté à de nombreuses formes de répression.

Pour réprimer les voix de Chaitanya Mahila Sangam (CMS), l’État les a accusées d’être des NAXALS URBAINS.

Ainsi, l’Union des Étudiants Socialistes du Manipur (SSUM) condamne cet acte fasciste du gouvernement de l’Andhra Pradesh et nous exigeons leur libération immédiate et sans condition.

Source : http://e-pao.net/GP.asp?src=2..030119.jan19

Narkana

Coordinateur pour Redspark français