Jose Maria Sison à la NPA: Poursuivez les opérations offensives pour forcer le GRP à reprendre les négociations de paix

MANILLE, Philippines – Le Conseiller Politique en Chef du Front National Démocratique (NDF), Jose Maria “Joma” Sison, a conseillé à la Nouvelle Armée Populaire (NPA) de continuer à mener des attaques pour obliger le gouvernement à reprendre les négociations de paix.

“Ce que la NPA peut faire pour contraindre ou convaincre le GRP à reprendre les négociations de paix, c’est de mener à bien le plan annoncé par le CPP d’intensifier les offensives tactiques contre les unités armées de l’AFP, du PNP et des forces auxiliaires et de punir les violateurs des droits, les tyrans locaux, les accapareurs de terres, les barons de la drogue et autres criminels notoires”, a déclaré Sison dans un communiqué publié dimanche 4 février.

L’appel du fondateur du Parti Communiste des Philippines fait suite à l’arrestation de l’éminent conseiller du NDF, Rafael Baylosis, qui a été arrêté mercredi 31 janvier pour possession illégale d’armes à feu.

Son arrestation a été qualifiée de “harcèlement” par les gauchistes et de violation de l’Accord Conjoint sur les Garanties de Sécurité et d’Immunité (JASIG), qui accorde “une circulation libre et sans entraves” aux personnes impliquées dans les négociations de paix.

Alors que les négociations de paix ont été saccagés et que les communistes ont été étiqueté comme “terroristes” par le président Rodrigo Duterte, Malacañang a déclaré que le JASIG était devenu caduc.

“Respectez le JASIG”

Sison a souligné dans sa déclaration que les forces de la NPA sont assez puissante pour faire des dégâts aux forces gouvernementales. Sison a dit qu’ils peuvent “éliminer” 510 troupes gouvernementales ou 5 compagnies chaque mois à l’échelle nationale.

“Cela se traduit par l’élimination de quelque 60 compagnies ou 20 bataillons de base chaque année. La NPA a l’avantage d’avoir une cause juste et de bénéficier du soutien de la population et d’être capable de lancer des embuscades et des raids par surprise”, a-t-il ajouté.

Mais malgré les attaques accrues, Sison a exhorté ses alliés à continuer à “respecter le JASIG” et à ne pas mener d’attaques contre les consultants du gouvernement.

Sison a dit qu’il s’attendait à la même chose de la part du gouvernement.

“Le GRP, et en particulier Duterte, devrait cesser d’arrêter le personnel de négociation du NDFP et de violer le JASIG. Il est bon de garder ouverte la possibilité de reprendre les négociations de paix plutôt que de violer le JASIG et de saper durablement la confiance pour un processus de paix”, at-il ajouté.

Source: https://www.rappler.com/nation/195197-joma-npa-more-attacks-peace-talks