La “réforme agraire” de Duterte est une imposture

La « réforme agraire » de Duterte est une imposture. Son gouvernement prétend faussement avoir distribué 60 000 hectares de terres au cours des derniers mois. En réalité, ce que Duterte distribue ne sont que de simples documents obligeant les bénéficiaires à payer régulièrement des frais d’amortissement lourds, avant de pouvoir revendiquer la propriété du terrain.

Ce n’est pas de la distribution de terres. Il s’agit d’une simple transaction immobilière déguisée en réforme agraire. Pendant plus de trente ans dans le cadre du Programme Global de Réforme Agraire (CARP), plus de 90% des prétendus bénéficiaires n’ont pas pu réglé leurs contributions, ce qui les a plongés dans un état plus pire que jamais.

Aux Philippines, la dure réalité est que la majorité des paysans et des ouvriers agricoles restent sans terre tandis que les terres continuent à être concentrées entre les mains de quelques propriétaires terriens et de propriétaires de plantations étrangers.

Pour être authentique, la réforme agraire doit distribuer les terres gratuitement à ceux qui les exploitent. Pendant des générations, ils ont rendu les terres riches et productives grâce à leur travail, mais ils ont été exploités par les propriétaires sous la forme de rentes foncières coûteuses pouvant atteindre 50 à 70% de la production totale, de paiements d’intérêts usuraires ou de faibles salaires pour les ouvriers agricoles. La libre distribution des terres vise à mettre fin à ce système d’exploitation.

La réforme agraire est l’une des deux mesures clés, l’autre étant l’industrialisation nationale, nécessaire pour mettre fin à l’état de crise chronique dans le pays.

Le régime de Duterte n’effectue pas de véritable réforme agraire. Non seulement Duterte se restreint-il aux limites fixées par le CARP, mais plus fondamentalement, Duterte est un représentant et appartient à la classe des grands propriétaires terriens et aux grands propriétaires de plantations. Duterte n’osera pas changer radicalement les relations de propriété foncière dans les zones rurales par le biais d’une véritable réforme agraire qui aboutirait à la dissolution des grands propriétaires terriens en tant que classe.

Duterte fait beaucoup de bruit au sujet de la réforme agraire uniquement parce qu’il veut tromper les masses paysannes, les obliger à renoncer à leur cause d’une véritable réforme agraire et les condamner ainsi à de nombreuses souffrances féodales. Il utilise ce spectacle pour dissimuler les vastes étendues de terres qu’il enlève aux paysans pour les donner aux grands capitalistes étrangers dans le cadre de projets miniers, énergétiques, touristiques et d’autres projets d’infrastructures.

Rappelez-vous qu’il avait déclaré la réforme agraire à Boracay uniquement pour légitimer l’acquisition de plus de mille hectares de terres ancestrales appartenant à la minorité Ati et pour les réduire à des « propriétaires » de 8 hectares seulement. Il utilise également l’éventail de la réforme agraire pour s’emparer des terres des Lumad et d’autres peuples minoritaires et paysans.

Il fait semblant d’être un champion de la réforme agraire dans la tentative futile d’éloigner les masses paysannes de la Nouvelle Armée Populaire (NPA).

En déclarant “Pourquoi avez-vous besoin de la NPA ?” après avoir fait son spectacle de « distribution de terres », Duterte reconnaît en réalité indirectement que seul la NPA a procédé à une véritable réforme agraire aux Philippines. Dans le Guide Révolutionnaire sur la Réforme Agraire, la NPA et les masses révolutionnaires mettent en œuvre le programme minimal et maximal de la réforme agraire sur tous les fronts de guérilla du pays, au bénéfice de millions de personnes. Les victoires dans la réforme agraire renforcent les fondements du pouvoir politique du gouvernement révolutionnaire dans des milliers de barangays à travers le pays.

En procédant à la réforme agraire, la NPA continue d’obtenir le soutien profond et large de la grande majorité des paysans. La NPA, une armée largement paysanne, est déterminée à faire avancer la réforme agraire en menant une longue guerre populaire pour accumuler la force nécessaire pour renverser l’état réactionnaire de la grande classe des propriétaires terriens et des grands bourgeois compradors.

Parti Communiste des Philippines
12 février 2019

Source : https://www.ndfp.org/dutertes-land-reform-is-a-big-fake/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français