Duterte fait Retarder les Négociations de Paix

NOORDWIJK, Pays-Bas – Avant même son lancement, le quatrième cycle des négociations formelles de paix entre le Gouvernement de la République des Philippines (GRP) et le Front National Démocratique des Philippines (NDFP) se révèle être « difficile et exigeant. »

Les panneaux de négociations du GRP et du NDFP ont annoncé que la cérémonie d’ouverture de leur quatrième cycle de pourparlers officiels est reportée au « autour d’une ou deux heures de l’après-midi » (six ou sept heures du soir aux Philippines) pour permettre aux négociateurs du GRP de discuter les nouvelles instructions du Président Rodrigo Duterte.

Prenant la parole devant des centaines de migrants philippins invités à participer à la cérémonie d’ouverture initialement prévue ce matin, le négociateur en chef du GRP Silvestre Bello III a declaré avoir reçu un appel de Duterte qu’il devrait d’abord discuter avec le pannel du NDFP.

« Nous nous excusons pour le retard, » Bello a dit aux migrants déçus.

Le négociateur en chef du NDFP Fidel Agcaoili a néanmoins invité les migrants à rester et a attendre la cérémonie d’ouverture.

« Je sais que beaucoup d’entre vous ont fait un long trajet en bus pour assister à la cérémonie d’ouverture, mais ces choses qui arrivent (au cours des négociations) », a déclaré Agcaoili.

Le GRP et le NDFP a refusé de divulguer la nature de l’appel de Duterte et ses implications sur la tenue de ce cycle de négociations.

Les panneaux ont d’abord convenu au cours de leurs discussions informelles du 10 et 11 mars à Utrecht de se concentrer sur les réformes socio-économiques et le cessez-le-feu bilatéral pour ce cycle de négociations.

Mais Duterte a déclaré ce 25 mars dernier qu’il devait consulter les conseillers en sécurité de son gouvernement pour répondre a l’annnonce du Parti Communiste des Philippines disant rétablir leur déclaration de cessez-le-feu unilatéral conformément à la déclaration commune du GRP-NDFP a Utrecht le 11 mars.

” Je dois consulter au Président de la Chambre. Je dois consulter le Président du Sénat. Je dois convoquer le Conseil National de Sécurité. Et je dois demander aux généraux de l’armée et a la police quoi faire”, a déclaré Duterte.

Après la réunion du Conseil National de Sécurité ce vendredi dernier, Bello a annoncé que le GRP a décidé de ne pas déclarer de cessez-le-feu unilatéral.

C’est arrivé avant

Les retards dans la cérémonie d’ouverture et de clôture des négociations ont eu lieu lors des pourparlers de paix officiels de 2011 et dans les trois premiers cycles de négociations avec le gouvernement Duterte.

Les pourparlers de paix officiels de 2011, les seuls qui ont eu lieu sous le gouvernement précédent de Benigno Aquino, avaient été severement compromis après que le consultant pour la paix du NDFP Allan Jazmines avait été enlevé par l’AFP quelques heures avant l’ouverture prévue. # (Rapport de Raymund B. Villanueva. Photo de Jola Diones-Mamangun)