Magdebourg : contre la « sécurité » des capitalistes

Un total de 1 200 personnes est descendu dans les rues de Magdebourg contre les nouvelles lois de la police, la fascisation croissante et le meeting des patrons de l’appareil bourgeois au service du capital. Avec un bloc fort et discipliné d’environ 50 camarades de Magdebourg et d’autres villes sous le slogan : « La classe ouvrière est-allemande contre la « sécurité » des capitalistes », nous avons assisté à la manifestation contre la Conférence des Ministres de l’Intérieur.

Différentes forces révolutionnaires, progressistes et démocratiques ont été appelées à participer à la manifestation et il y avait plusieurs blocs, du MLPD au “bloc internationaliste” principalement soutenus par les forces anarchistes et kurdes. En tête se trouvaient les jeunes et les ultras du FCM. Munis de nombreux drapeaux rouges, nous avons marcher directement derrière le puissant bloc de lutte de classe de Zusammen Kämpfen Magdeburg (Luttons Uni Magdeburg), du Roten Aufbau Burg (Construction Rouge Burg) et d’autres camarades.

Notre bloc s’est démarqué par un comportement discipliné et un respect strict des rangs, ainsi que par la clarté révolutionnaire de nos slogans. Dans de forts slogans, tous les partis bourgeois et leur système ont été dénoncés comme des ennemis du peuple. Nous avons exprimé ce que nous pensons de leurs chiens de garde répressifs et avons mis en avant notre antifascisme en criant : “L’Etat et les nazis – main dans la main. Contre eux, la jeunesse résiste !”

En plus des slogans de la manifestation, nous avons lancer des slogans appropriés pour le peuple, pour notre classe et contre la bourgeoisie, l’État et la conférence des ministres, tel que : « Jeunesse – Avenir – Socialisme » ainsi que le slogan de notre la campagne en cours, écrit à l’avant de notre banderole : « Pour une jeunesse ouvrière organisée ». Avec le nouveau slogan : « Forge l’unité du corps et de l’esprit, ne te détruis pas, détruis l’ennemi !», la campagne anti-drogue a été portée dans les rues. À la fin de la manifestation, notre bloc a chanté ensemble l’hymne de notre classe, l’Internationale qui été joué depuis camion.

Pendant la manifestation, il y avait un grand contingent de flics. Autant que nous sachions, sur le long trajet à travers toute la ville, il n’y a eu aucune perturbation ni provocation de la part des fascistes ou des antideutsch. Après la manifestation, il y avait toujours une résistance active dans le quartier rebelle de Stadtfeld contre la police, qui apparaissait comme une troupe d’occupation.

Le bloc a été un succès, ainsi qu’une bonne expression et un signe du développement de nos travaux à Magdebourg et en Allemagne de l’Est en général. Il a également clairement exprimé la manière dont nous voyons la question de la sécurité : seul le socialisme offre une sécurité réelle à notre classe et seul le prolétariat combatif peut la créer.

Front rouge !

Source (et plus de photos) : http://jugendwiderstand.blogspot.com/2018/11/magdeburg-gegen-die-sicherheit-der.html