La NPA harcèle la base de patrouille de l’armée à Hinobaan : 1 soldat tué et 1 blessé

Une unité du Commandement Jr. d’Armando Sumayang (ASJC) du Front de guérilla du sud-ouest de Negros de la Nouvelle Armée populaire (NPA), a harcelé une base de patrouille de l’armée à Sitio Bugtong Kahoy, Barangay Asia, Hinobaan, Negros Occidental le 27 novembre dernier, 2018, à 8 heure du matin.

Un soldat de l’armée philippine, Jayr Calunan, a été tué, tandis que le sergent chef Ricky Ignacio, commandant du détachement du 12e bataillon d’infanterie, a été blessé au combat.

Cela répond à la demande véhémente de la population de mettre fin à la militarisation dans les campagnes et c’est une réponse à la déclaration de « guerre totale » des Forces Armées des Philippines (AFP) à Negros.

Selon les informations recueillies par l’ASJC auprès des masses organisées dans le sud de Negros, les troupes du 15e Bataillon d’Infanterie ont occupé des écoles, des barangays et des marchés publics et transformé les maisons des habitants en leur détachement. Les habitants étaient obligés de porter des uniformes de l’armée et étaient forcés de guider des opérations de combat.

Le 15ème BI a également publié une liste d’habitants et les a appelés à aller dans les détachements de l’armée et à s’y rendre. Ils menacent des personnes avec leurs armes à feu et prennent des photos de personnes qu’ils soupçonnent d’être des membres ou des partisans de la NPA. Un couvre-feu a été imposé dans les zones limitant les mouvements de civils dans les localités. Ils ont été forcés de quitter leurs maisons près de leurs fermes et de former un hameau à la place. Ils n’étaient pas autorisés à se rendre dans leurs fermes. Les soldats ont endommagé les récoltes, les produits de la ferme et les animaux de la ferme.

Lors du dernier incident, trois personnes, supposés être des éléments militaires, ont pénétré de force dans les maisons de dirigeants paysans de l’arrière-pays de la ville de Sipalay.

Ces mesures ne font pas que semer la terreur, violer les droits de l’homme et priver les résidents du sud de Negros de leurs libertés civiles. La vie économique du peuple souffre également gravement. En plus de l’intensification de la militarisation dans les campagnes, il y a aussi des exécutions extrajudiciaires et des harcèlements dans le mouvement de masse légal.

L’ASJC appelle les habitants du sud de Negros à lutter courageusement contre le fascisme croissant dans leurs régions. À exposer et à opposer les violations et les abus des Équipes de Paix et de Développement de l’armée et de leurs groupes paramilitaires ainsi que les mensonges et les tromperies propagés par la 303ème brigade. À soutenir et rejoindre la NPA pour renforcer la révolution populaire et expulser l’AFP des campagnes.

L’ASJC, aux côtés des autres unités de la NPA dans l’île de Negros, ne fait qu’un avec la population confrontée au Mémorandum Order 32 de Duterte (des mesures renforçant la répression dans le pays), à la déclaration imminente de loi martiale au niveau national et à la dictature fasciste du régime États-Unis-Duterte.

Ka Andrea Guerrero
Armando Sumayang, porte-parole, Commandement Jr.
NPA – Front de guérilla du sud-ouest de Negros

Source: https://www.ndfp.org/npa-harass-army-patrol-base-in-hinobaan-1-soldier-killed-1-wounded/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français