Biplav met en garde contre des représailles après les tirs croisés à Sankhuwasabha

KATMANDOU : Le Parti Communiste du Népal dirigé par Netra Bikram Chand, alias ‘Biplav’, a déclaré que la police avait ouvert le feu sur les dirigeants et cadres du parti alors qu’ils se réfugiaient dans le cadre d’un programme pacifique à Sankhuwasabha.

Le porte-parole du parti, Khadga Bahadur Bishwakarma, “Prakanda”, a publié lundi une déclaration condamnant l’acte du gouvernement consistant à déployer des forces de police pour “réprimer ses cadres et ses dirigeants” et a averti qu’il réagirait si de telles activités ne cessaient pas.

Une patrouille commune à long rayon d’action comprenant la police népalaise et la force de police armée a échangé des coups de feu avec une équipe du parti communiste de Biplav pendant environ 20 minutes à Silinchong Rural Municipalité-1 du district de Sankhuwasabha.

Source : https://english.khabarhub.com/2019/01/29671/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français