Renforcez la Résistance Armée contre la Guerre Totale du Régime Duterte

A partir d’aujourd’hui, la déclaration unilatérale de cessez-le-feu intérimaire est complètement terminée. Tout les commandements de la NPA et les unités territoriales, ainsi que les milices et les unités d’autodéfense populaires, peuvent maintenant prendre l’initiative de défendre le peuple et de faire avancer leurs intérêts, en particulier au vu de la déclaration de guerre totale du régime Duterte.

Depuis le 1er février, nous avons ardemment attendu une réponse positive du GRP quand a ses déclarations de mettre en œuvre ses obligations au CARHRIHL (principalement le libération de tous les prisonniers politiques) qui auraient pu préempté la fin du cessez-le-feu unilatéral du CPP et de la NPA. Cependant, contrairement aux espoirs du peuple, le Pres. du GRP Duterte s’est montré intransigant et a arbitrairement annulé toutes les négociations de paix, en déclarant à l’AFP une “guerre totale” contre le CPP et la NPA.

Au cours des dix derniers jours, en réponse à l’ordre de se mettre en défense active, les unités de la NPA ont effectués près de 30 actions militaires pour défendre les droits et le bien-être du peuple principalement contre les troupes de l’AFP qui occupent des barangays et en conduisant des opérations de frappe. Dans sa posture de défense active, les opérations de la NPA ont été lancées exclusivement contre les groupes paramilitaires et le personnel en uniforme qui conduisent des opérations de combat, de renseignement et de guerre psychologique dans les territoires du gouvernement révolutionnaire.

Un de ces exemples est la rencontre du 1er février entre la NPA et les troupes de la 8e IB qui occupaientt les barangays Kibalabag et Manalog, à 36 kilomètres du centre de Malaybalay City, Bukidnon.

N’étant plus limité par la politique de défense active, la NPA, à partir de maintenant, doit contrecarrer la guerre totale de l’AFP en lançant des offensives tactiques contre toute cible militaire légitime, y compris les troupes actives de l’AFP et de la PNP, contre les paramilitaires ou les groupes armés d’autodéfense soutenus par l’AFP, contre les agents du renseignement, contre les armées privées des chefs de guerre, que ce soit dans les détachements, les camps ou en opérations à l’intérieur et au-delà des zones de guérilla de la NPA.

La NPA reste ouverte aux pourparlers de paix alors que les combats font rages dans les campagnes. En même temps, les masses révolutionnaires se félicitent de l’appel à des offensives tactiques qui permettront de renforcer l’armée populaire et de faire avancer la guerre populaire vers une véritable et juste paix.

Ka Oris
Porte-parole
Nouvelle Armée Populaire
11 février 2016

https://www.philippinerevolution.info/statements/20170211-heighten-armed-resistance-against-the-duterte-regimes-all-out-war