Résolutions de la réunion du Comité Central du CPN (Révolutionnaire Maoïste) – 28 novembre ~ 3 décembre

Présidée par le camarade Kiran, la réunion du Comité Central du CPN (Révolutionnaire Maoïste) s’est tenue du 28 novembre au 3 décembre 2018. Afin de faire connaître les décisions importantes adoptées lors de la réunion, ce communiqué de presse a été publié.

1. Au début, des condoléances émotionnelles ont été tenus avec une minute de silence envers ces immortels martyrs morts au cours de la révolution prolétarienne mondiale, de la guerre populaire et des différentes luttes des opprimés.

2. Au nom du quartier général, le camarade et secrétaire général Kiran a présenté au CC un rapport sur la situation politique actuelle, le résumé du travail du parti et les tâches à venir. Le rapport a fait l’objet de discussions approfondies lors de la réunion et a été adopté à l’unanimité avec les modifications nécessaires. L’essence du rapport est la suivante :

3. Le conflit entre le néolibéralisme et le protectionnisme entre les forces impérialistes et divers centres de pouvoir se déroule dans le monde et il est centré aujourd’hui sur la guerre commerciale. Le néolibéralisme et le système parlementaire ont échoué, tandis que le protectionnisme se dirige vers le fascisme. La voix du socialisme est en train de s’élever de manière opposée à l’impérialisme et comme alternative à celui-ci et des mouvements de nouvelle démocratie et de libération nationale se sont également développés.

4. Le slogan « Le Népal prospère et des népalais heureux » scandé par le soi-disant gouvernement comprador néo-réactionnaire, communiste et de gauche, a été complètement dévoilé. Les problèmes liés à l’indépendance nationale, à la démocratie et aux moyens de subsistance de la population se sont encore aggravés. À la suite d’empiètements généralisés à la frontière produits dans diverses régions du pays, notamment à Kalapani, Susta et Maheshpur ; de la déformation de la carte du Népal par l’expansionnisme indien et son utilisation par le gouvernement du Népal ; de l’hypocrisie de la fin du délestage en achetant une énorme quantité d’électricité venue d’Inde et la vente d’importantes ressources en eau et de projets hydroélectriques ; de l’invasion démographique de la part de l’Inde ; de problèmes de citoyenneté, de viol et de meurtre d’adolescentes, y compris Nirmala Panta ; de désobéissance du fédéralisme ; de la hausse des prix, de l’augmentation des taxes et du système mafieux foncier ; de la résistance au développement des industries nationales et au déficit commercial, à la privatisation et au courtage ; toutes les classes opprimées et les masses, y compris les ouvriers, les travailleurs sous servitude, les squatters, les métayers, les paysans, les femmes, les Dalits, les nationalités autochtones, les Madheshis, les musulmans, etc. sont désespérément affligées et bouleversées. Les problèmes auxquels sont confrontées les familles des martyrs, des combattants disparus, des combattants invalides et les guerriers démobilisés de la guerre populaire n’ont pas été abordés. D’une part, les affaires liées à la guerre populaire ont été portées devant les tribunaux et d’autre part, la « Commission vérité et réconciliation, Népal » est en train de devenir impuissante et inutile.

5. Les travaux et activités organisationnels des partis, des fronts unis et des organisations de masse et frontales ont été résumés. La tâche organisationnelle a certes progressé, mais elle n’a pas encore été systématique comme prévu.

6. Compte tenu de la complexité de la situation actuelle et de la nécessité historique du pays, de nombreuses décisions importantes ont été prises en ce qui concerne la systématisation des tâches liées à l’organisation et à la lutte en tant que préparation d’une révolution de nouvelle démocratie.

7. Les responsabilités et les tâches de certains membres du comité central ont été modifiées. Et il a été décidé d’organiser une scolarité régulière aux niveaux des provinces et des districts.

Sur la lutte :

La décision a été prise de :

1. Développer par étapes le mouvement de masse basé sur les questions d’indépendance nationale, de démocratie et des moyens de subsistance du peuple.

2. Reprendre, au début, les programmes de propagande comprenant des ateliers, des interactions, des peintures murales, etc. basés sur les problèmes de lutte dans tout le pays.

3. Commémorer le jour de la guerre populaire le 13 février en organisant un défilé rouge à l’initiative et à la participation du front de la jeunesse.

4. Organiser le programme national de sensibilisation du peuple Mechi-Mahakali en abordant des questions telles que l’abrogation de traités inégaux, notamment le traité de 1950 avec l’Inde, l’empiétement des frontières, la carte déformée, les digues et les barrages érigés unilatéralement par l’Inde le long des zones limitrophes, l’opposition à la tendance hégémonique et la défense de l’indépendance nationale.

5. Organiser un évènement centralisé à Katmandou le 6 avril 2019, à l’initiative du front uni et de la participation de toutes les organisations de masse et frontales.

6. Organiser une grève générale dans tout le pays à un moment opportun, dans le cadre de divers programmes de luttes centralisés.

7. Présenter une charte de revendications, accompagnée des signatures des provinces et des districts, devant le gouvernement central au nom de la jeunesse, lui demandant de créer des emplois dans le pays et, dans le cas contraire, de prévoir une allocation de chômage.

8. Mener des luttes dans chaque province et district contre la corruption, les commissions, le viol et l’assassinat et mener une lutte de résistance de classes et de peuples en tenant compte des revendications des classes et des peuples opprimés tels que les squatters, les esclaves, les paysans pauvres, etc.

9. Mener des luttes conjointes en association avec différentes forces politiques sur des problèmes communs.

10 Commémorer les événements comme le jour de Mao, la semaine des martyrs, la journée internationale de la femme, la journée de la résistance culturelle, le jour de Lénine, le 200e centenaire de Marx, etc.

Enfin, soulignant la nécessité de mettre en œuvre de manière résolue les programmes des organisations et des luttes et remerciant des camarades tout entiers et les CCM qui ont joué un rôle important dans la réussite de la réunion, le secrétaire général a conclu la réunion.

Source : https://moolbato.com/2018/12/23997/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français