La NPA s’oppose à l’intensification de la campagne de l’AFP dans les montagnes de Daguma

À l’occasion du 50e anniversaire de la fondation de la Nouvelle Armée Populaire, les forces révolutionnaires de la chaîne de Daguma mènent concrètement une résistance durable et triomphale contre l’agression incessante de l’État réactionnaire.

L’intensification des opérations de l’AFP dans la région qui ont débuté en janvier est la continuation de sa série de campagnes infructueuses. Les masses paysannes et Lumads de la région sont bien conscientes du fait que les attaques incessantes des forces réactionnaires sur leur territoire sont censées réprimer leur lutte pour la terre et protéger l’empiétement des terres par les exploitations minières et forestières.

Vers la fin du mois de janvier, la NPA-Sultan Kudarat a mené des actions successives contre les forces ennemies au début des opérations de l’AFP. La série d’offensives a débuté le 22 janvier avec le harcèlement d’un détachement de la Marine dans la communauté Maat dans le village de Sangay, dans la ville de Kalamansig. Deux soldats ont été blessés dans l’attaque.

Une embuscade a été mise en place pour déjouer les renforts ennemis. Le 24 janvier, la NPA a efficacement immobilisé un convoi de Marines traversant l’autoroute à Kabukbukan, village de Kipungot dans la ville de Palimbang. Des explosifs ont été utilisés, provoquant des dégâts considérables à l’ennemi. L’un des véhicules a été violemment détruit tandis que l’autre a perdu le contrôle et est tombé dans un ravin. Les fascistes ont été incapables de se battre. Les villageois ont signalé qu’au moins 20 soldats avaient été tués et plusieurs blessés.

Une autre embuscade organisée par un groupe de combattants rouges de la NPA s’est déroulée le 25 janvier dans le village de Paril, ville de Kalamansig. Le commandement de la NPA a fait exploser des explosifs dans la partie arrière d’un camion militaire transportant des Marines. Deux soldats ont été tués et deux autres ont été blessés.

Vers la fin du mois de janvier, des forces supplémentaires ont été déployées par l’AFP dans les villages reculés de Kalamansig, des villes du Sénateur Ninoy Aquino et de Palimbang. Un navire de la marine philippine et des hélicoptères militaires ont été utilisés pour livrer leurs renforts comprenant des troupes et des équipements militaires, du matériel et des provisions pour une opération soutenue dans les montagnes.

La campagne récente s’est principalement concentrée sur les zones montagneuses de Kalamansig entourant les plantations forestières de DMCI (DM Consunji Incorporated) et le site minier prévu.

Le 3 février, une colonne ennemie a été prise dans une embuscade par une équipe de sapeurs de la NPA dans la communauté de Kiblis, village de Hinalaan à Kalamansig. Cinq soldats ennemis ont été blessés lors de la fusillade.

Une confrontation armée séparée entre un groupe de combattants de la NPA et les troupes du MBLT-2 a eu lieu le 5 février à Kapuyan Blag, village de Datu Wasay dans la ville de Kalamansig. Vingt-huit éléments de la marine ont été tués et un certain nombre ont été blessés à la suite de l’incident. Selon certaines informations, les fascistes auraient fait une mauvaise rencontre lors de manœuvres contre les combattants rouges et auraient ensuite été pris dans un bombardement allié.

Tandis que les marines philippines continuent leur campagne dans l’ouest de Daguma, le 33ème BI-PA a mené son opération périodique dans l’est le mois dernier. Le 10 mars, une équipe de sapeurs de la NPA a tendu une embuscade à des soldats du 33 BI à bord d’un camion militaire. Les affrontements ont eu lieu dans le village de Titulok, dans la ville de Bagumbayan, alors que les forces ennemies se rendaient aux lieux de leurs opérations. Au moins 23 militaires ont été blessés dans l’événement.

Alors même que l’AFP fasciste renforce sa campagne brutale, l’armée populaire et les masses révolutionnaires de Daguma ne faiblissent pas pour mener la guerre populaire. La NPA est ferme dans la défense des intérêts du peuple tandis que les Lumads sont résolus dans leur promesse de défendre leurs terres jusqu’au bout. Ils sont déterminés et prêts à combattre l’escalade de la violence contre-révolutionnaire et à défier et renverser la dictature fasciste US-Duterte.

Ka Gary Angeles
Porte-parole
Commandement Régional des Opérations Valentin Palamine
Extrême sud de Mindanao, Nouvelle Armée Populaire

Source : https://www.ndfp.org/npa-defies-afps-intensified-campaign-in-daguma-range/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français