5 troupes ennemies tuées lors d’offensives de la NPA à Cobato, ComVal

Des unités de la Nouvelle Armée Populaire dans les provinces de Cotabato et du Val de Compostelle ont activement combattu les opérations des troupes des Forces Armées des Philippines cette semaine, faisant des victimes lors de trois offensives tactiques distinctes. Peu de temps après, l’ennemi fasciste a déployé un bombardement intensif qui a forcé les communautés à évacuer et diffusé de fausses informations pour tenter de dissimuler sa défaite.

Des combattants rouges sous le commandement sous-régional Mt. Apo ont lancé une opération ciblée contre un peloton de troupes du 19e bataillon en opération à Sitio Upper Tiwayan, Brgy. Badiangon à Arakan, Cotabato Nord, vers 9h le 23 avril. Plus tard, vers 10 heures du matin, une autre unité de combattants rouges a affronté des troupes de renfort entièrement armées à un carrefour à Sitio Anoling. Après ces deux offensives, les combattants rouges se sont retirés en toute sécurité de leurs positions, tandis que deux officiers ennemis ont été tués au combat.

Les troupes ennemies, cependant, se sont détraquées, après ces actions militaires de la NPA. Au cours de la deuxième offensive et quelques minutes après que les combattants rouges se soient désengagés, les troupes de renfort du 19ème BI ont tiré sans discernement, frappant efficacement leur escorte, Jonel Bayaan, membre de la CAFGU, qui était à bord d’une motocyclette ainsi qu’un autre membre de la CAFGU. Bayaan, un résident de Brgy. Katindo, est également un membre actif du groupe paramilitaire Bagani dans la région. Une heure plus tard, le 19e BI a lancé 14 tirs d’artillerie et tiré depuis des hélicoptères de combat MG-50 au milieu de fermes et de communautés. Le bombardement aveugle de l’AFP a contraint des centaines de civils à Brgy. Badiangon et d’autres barangays adjacents à fuir leurs maisons.

Pendant ce temps, le 24 avril, aux alentours de 9 h 45, le 71e BI – le notoire tueur d’enfants et responsable de violations des droits de l’homme dans le Val de Compostelle- a été touché par une opération de démolition menée par des combattants rouges sous le commandement sous-régional ComVal-Golfe de Davao à Brgy. Cabuyuan, ville de Mabini. Trois soldats ennemis ont été tués et plusieurs autres blessés. La 71e BI a rapidement lancé des tirs d’artillerie et des bombardements aériens à plusieurs reprises après l’action militaire de la NPA.

Faire circuler de fausses informations, telles que présenter de manière erronée un membre actif de la CAFGU et paramilitaire comme un civil pris au piège de la NPA ou dissimuler le fait que ce sont leurs attentats aveugles à la bombe qui incitent à des évacuations forcées, est devenu une procédure standard dans la loi martiale du régime américain Duterte à Mindanao.

Certes, cette année, la militarisation accrue des zones rurales de Cotabato et du Val de Compostelle et d’autres régions du sud de Mindanao n’est pas simplement destinée à servir la folie de Duterte mais de vaincre la NPA et de réaliser ses plans pernicieux de vendre Mindanao à ses maîtres impérialistes. Il sert également à intimider les masses et à faire en sorte que ses semblables et ses sbires soient élus aux postes du gouvernement réactionnaire nécessaires au maintien de sa tyrannie.

Source : https://www.philippinerevolution.info/statement/5-enemy-troops-killed-in-npa-offensives-in-north-cotabato-comval/

Narkana

Coordinateur pour Redspark français