Le NDFP denonce les allégations de fractionisme

Le Front National Démocratique des Philippines (NDFP) a dénoncé les allégations selon lesquelles l’organisation révolutionnaire serait divisé en trois factions dans son attitude à l’égard des négociations de paix avec le Gouvernement de la République des Philippines (GRP).

Un article paru dans le numéro d’aujourd’hui de Manilla Standard citant des fausses sources prétends qu’une faction dirigée par le Conseiller Principal du NDFP Luis Jalandoni et le Conseiller Politique en Chef Jose Ma. Sison veut un accord négocié; qu’une seconde faction dirigée par Benito et Wilma Tiamzon veut simplement la libération de tous les prisonniers politiques; et qu’une troisième faction dirigée par le Chef du Commandement Opérationnel National de la NPA Jorge “Ka Oris” Madlos veut poursuivre la lutte armée.

“C’est une vieille tactique militaire de guerre psychologique”, a déclaré le président du comité de paix du NDFP Fidel Agcaoili, “et ce n’est rien qu’une tentative de semer des intrigues contre le mouvement révolutionnaire et de faire dérailler les négociations de paix.”

“Le NDFP ne sera pas distrait par ces intrigues sans fondement alors qu’il engage le GRP dans les négociations de paix pour atteindre un maximum d’avantages possibles pour le peuple philippin”, a déclaré Agcaoili.